mardi 25 juillet 2017

Le don des morts (et des vivants aussi)

La plupart des poètes m'ont été donnés par d'autre poètes, d'autres écrivains. Par exemple, Jean Follain (1903-1971) dont deux ou trois recueils sont disponibles en Poésie Gallimard;  pour les autres, il faudra un peu chercher. Jean Follain, je l'ai lu pour la première fois il y a quelques années et depuis il ne m'a plus quitté. Je l'ai lu parce que Jean-Claude Pirotte (1939-2014), qui est ici tenu en très haute estime comme le savent nos aimables abonnés, en parlait avec insistance, le citait abondamment, en faisait même le sujet de certain de ses poèmes. 
Il est temps,  je crois,  de passer ici Follain et au hasard ou presque ce poème extrait de Territoires.