mardi 18 juillet 2017

George Romero, prophète américain (1940-2017)

4 commentaires:

  1. Quelle sorte de barque est la langue ? Pour traverser, pour s'en aller, ou simplement pour se tenir en équilibre sur le bleu. Des planches clouées, du bois taillé : il faut un arbre ou plusieurs pour aller sur la mer. Il faut du sol et des racines. Le bonheur de vivre ici-bas, puis à coups de hache la furie d'abattre et de décortiquer. Il faut avoir aimé les souffles de la langue, ses feuillages et ses chants. Puis cisaillé ses branches, détruit ses nids et chassé ses oiseaux...
    Telle est la fable de qui s'en va. De qui s'est fabriqué l'esquif de la disparition. Il faut avoir un peu de terre sous les semelles pour marcher sur la mer.

    L'instinct de ciel, J.-M. M.

    RépondreSupprimer
  2. Un copain m'a dit hier qu'il était mort en écoutant la B.O. de L'homme tranquille

    Les trois premiers Living Deads sont de sacrés monuments.

    En tout cas, s'il en est un à qui l'on peut faire confiance pour sortir de sa tombe, c'est bien lui !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De la musique à réveiller un mort ? Celle de Victor Young à plutôt réussi à la lui donner... à moins que, hop l'effet mèche lente, George ne se relève bientôt de sa tombe ?!

      Supprimer
  3. A lire, le comic book du film qu'il n'a pas pu tourné mettant toujours en scène des morts vivants dans ce que pourrait donner l'Amérique de Trump.

    RépondreSupprimer

ouverture du feu en position défavorable