dimanche 18 juin 2017

Pasteur, réveille-toi...

On peut ne pas aimer les labos pharmaceutiques. 
On peut ne pas aimer En Marche. 
On peut ne pas aimer la ministre de la santé. 
Mais on n'est pas non plus obligé de dire des conneries sans savoir sur la vaccination ou adopter ce comportement irresponsable et égoïste qui consiste à ne pas vacciner ses gosses parce que comme les autres parents le font majoritairement, du coup, on est tranquilles. 
Après, on peut aussi faire comme s'il n'y avait pas de résurgence de la rougeole avec quelques dizaines de nourrissons qui ont passé l'arme à gauche ces dernières années. 
On sera de vrais rebelles anticapitalistes et écolos à qui on ne la fait pas. 
On sera surtout très cons ou très morts.
Pasteur, réveille-toi, ils sont devenus fous.

9 commentaires:

  1. Voilà qui illustre bien la complexité d'un monde qu'on veut nous vendre pour simple et Noir/Blanc.
    Les labos privés sont parmi les pires boites qui existent, certaines ministres de la santé ont pillé les caisses publiques pour payer des vaccins inutiles contre la grippe aviaire, les labos s'engraissent sur le dos des malades, l'industrie pharmaceutique, devrait absolument être publique ...
    Mais à vouloir jouer le révolté au petit pied, se dire anti machin ou soit-disant écolo, mais en s'évitant surtout deux minutes de réflexion, effectivement, on se comporte comme un gros con égoïste et individualiste.
    Finalement, si ce n'était qu'eux qui en crevait, il y aurait une justice, mais ces abrutis mettent en danger tous ceux, autour d'eux, qui sont fragiles, qui parfois ne peuvent pas se faire vacciner pour des raisons médicales, et qui ont, eux, d'excellentes raisons de vouloir profiter de la protection offerte par l'immense majorité vaccinée.
    Mais bon, s'il faut aussi se mettre à réfléchir au lieu de prendre des posture de Guevara de biocoop ...

    RépondreSupprimer
  2. Vous avez raison, la vaccination est un grand progrès. Nationalisons les labos et l’industrie pharmaceutiques si nécessaires à tous, pour produire ce qui est vital plutôt que ce qui est rentable.

    RépondreSupprimer
  3. Quid du développement de la sclérose en plaque associée à la vaccination contre l'hépatite B ? Que pensez de la disparition du DT polio remplacé par un autre dont le prix est sans commune mesure ...
    Si Pasteur doit s'éveiller, qu'il éveille aussi la conscience de celles et ceux qui font de la vaccination source de grand profit, qu'il éveille aussi ceux qui voit dans la vaccination un progrès systématique et qui ignore les quantité d'aluminium présentes à l'intérieur et qui peuvent se révéler des poisons pour le petit enfant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est très bien le quadrumane mais quid des faits qui prouvent vos dires ?

      Supprimer
  4. Bonjour, Singe Vert. Aucun lien de causalité statistiquement avéré entre la vaccination contre l’hépatite B et la sclérose en plaques. Quant à la disparition du simple DT Polio au profit d’un autre, c’est que le second protège contre plus de maladies, est technologiquement plus avancé et comporte moins d’adjuvants que l’ancien. J’ai fait une thèse sur l’opposition aux vaccins, je ne dis pas ça pour m’en servir comme argument d’autorité, mais juste pour vous inviter au dialogue si vous le souhaitez. Il m’arrive de passer 45 min en consultation avec des parents anti-vaccins : quand j’ai réussi à les convaincre et que quelques mois plus tard leur gamin de deux ans est à jour de toutes ses vaccinations (y compris celles qui ne sont « que » recommandées), je me dis que c’est utile de discuter. Sinon, cher Jérôme Leroy, voici ce que j’écrivais récemment à quelques amis dont la conversation me chatouillait – je le retranscris tel quel :

    « Bon, les gaucho-écolos infantiles de service, c’est fini votre argument anti-vaccin sur les labos qui s’enrichissent sur le dos des ch’tits n’enfants ? Parce que voyez, moi, je serais plutôt pour la révolution contre le Capital - mais une vraie, hein, pas une qui fait semblant dans son coin… J’aurais pourtant à y perdre, car premièrement je vois ça du genre violent et ça me fait flipper (dans nos institutions, la démocratie s’arrête là où commence la propriété lucrative, et il se trouve que nos institutions sont du bon côté de la matraque), et deuxièmement je fais partie d’une classe qui n’a pas encore intérêt à ce que ça se produise (notez que je pense quand même que ça lui ferait du bien, à ma classe). Bref. Si vous croyez que votre argument sur le vice des lobbies pharmaceutiques est recevable, plutôt que de vous en prendre à l’usage d’une technologie contre laquelle vous n’avez aucun argument scientifiquement valide, vomissez plutôt votre rage sur les fous furieux du libéralisme qui veulent jeter un peu plus notre système de santé en pâture aux intérêts privés, et, comble du paradoxe, transformer au nom d’une prétendue liberté des professionnels libéraux comme votre gentil médecin traitant en employés dociles des patrons, actionnaires, et autres parasites sociaux. Il ne faut pas s’en prendre à ce que possède le privé, mais au fait même qu’il le possède. Et si on arrêtait de se disperser dans des combats à la marge et idéologiquement foireux qui ne se soucient que des conséquences du système, on pourrait peut être s’attaquer enfin à la cause de tout ce merdier et changer de braquet. Je peux vous assurer que ça se mettrait alors à s’affoler un peu, là-haut. Mais bon, mon petit doigt me dit que c’est pas demain la veille. Bises, bande de cons. Bises aussi à mes connards de copains libéraux, à qui je servirai un jour une vieille bouteille de Bordeaux 2017 tandis qu’ils reconnaîtront, tout penauds, que j’avais l’air dingue, mais que j’avais raison. Comme toujours. »

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Votre texte est bien contradictoire et d'une suffisance qui confine à la bêtise. Comme les injures fusent en direction de ceux qui se posent des questions, je me permets juste de signaler qu'il y a eu des campagne de vaccination au Kenya qui ont débouché sur la stérilisation de femmes ... Campagne sponsorisée par le gentil Monsieur de Microsoft ...
      Il y a des médecins qui se posent des questions et d'autres qui se contentent de répéter posément ce qu'on leur apprend ... Affaire de conditionnement, sans doute puisque pendant 10 ans d'étude, c'est à peu près tout ce qu'on leur demande.

      Voici un article intéressant et qui n'émane pas de la sphère altergaucho : http://www.cnewsmatin.fr/sante/2014-11-14/sterilisations-linde-et-le-kenya-touchees-par-deux-affaires-694678

      Supprimer
    2. L'histoire de l'absence de lien de causalité est utilisé à chaque fois qu'il y a un scandale ... Ce n'est pas un argument mais une figure de rhétorique communicationnelle capitalistique !

      Supprimer
    3. Un argumentaire solide s'appuie sur des faits

      Supprimer

ouverture du feu en position défavorable