mardi 8 novembre 2016

Bon 99, Octobre.






Bon 99, mon amour. Et si c'était à refaire, on le referait. J'ai vécu depuis l'adolescence ou presque dans un paysage idéologique qui a cherché à me convaincre qu'il s'agissait d'un cauchemar alors que c'était un des plus beaux rêves qui soit. De BHL le gandin à Furet le tennisman, intellectuels à gages qui voudraient d'un talon de fer libéral pour l'éternité. 
Il suffit de voir quel monde ils laissent, eux, en regardant au choix un chômeur en fin de droits s'immoler devant Pôle Emploi, le corps d'un migrant rejeté sur une plage, des jeunes précaires auto-entrepreneurs qui ont fini de manière très orwellienne par confondre leur servitude avec la liberté. 
Alors oui, bon 99, Octobre. Et rappelez moi surtout, comme le léopard, de mourir avec mes taches, mais le cœur rouge.