mercredi 27 juillet 2016

Je vais te dire, Jérôme, j'aime bien les communistes


« Aragon il s’appelle l’auteur, Louis Aragon. Paraît qu’il est coco. Un membre du Parti communiste français, merde c’est pas rien. Important, on dit. Certains le disent ordure, mais moi je crois pas, on peut pas écrire ça si on l’est. Alors mo je m’incline, pauvre fille, et je dis merci que ça me fait pleurer ce qu’il écrit pour moi, rien que pour moi. Je fais des dévotions pour ce monsieur, et je dis pour lui : plusieurs vies, oui. Je vais te dire, Jérôme : j’aime bien les communistes. C’est des gens un peu mieux, un peu plus propres que nous, enfin c’est ce que je crois, moi. Je dis pour eux : qu’un jour la planète soit à vous. Qu’on entende les orchestres, car enfin, c’est des gens qui aiment les gens, non ? Enfin moi, c’est ce que je crois. Si j’avais pas été putain, j’aurais été communiste. »

Jérôme de Jean-Pierre Martinet