vendredi 19 septembre 2014

Propos comme ça, 11

L'Ecosse n'est pas indépendante, Sarkozy revient, Hollande fait sa guerre. Ca pourrait être une sale journée: sauf que l'après-midi est somptueuse, qu'il y a deux pages dans Marianne sur l'Ange Gardien et que je lis Jean-Claude Pirotte au soleil en buvant un Chinon de chez Lenoir et en mangeant des noix. Alors désespéré, mais bon...

Manifestations de notaires. La police charge. Trois BMW série 7 et deux Porsche Cayenne légèrement blessés.

Manifestations de notaires. Eux, on ne les entend jamais contrairement aux cheminots. C'est donc que ça doit être super grave ce qui leur arrive. 

Loisirs. Le week-end approche: et si vous sodomisiez un notaire?

Similitude somme toute logique, mais tout de même assez frappante, entre la phraséologie libérale menaçante et méprisante utilisée pour convaincre les Français de voter oui au referendum de 2005 et, dix ans plus tard, pour convaincre les Ecossais de voter non à leur indépendance.

L'extrême incertitude quant aux moyens de subsister sans travailler rendait les outrances nécessaires et les ruptures définitives."
GD

Illettrées: j'ai toujours trouvé que le mépris était un sentiment de droite. C'est pour ça que j'en veux un peu à Macron qui me donne envie de lui cracher à la gueule.  

Ce connard de Casimir a quarante piges. J'en déduis qu'il est pas toujours crevé d'un infar à cause de son gloubiboulga pourri. J'en déduis aussi que l'Ile aux Enfants existe toujours. Je suggère donc aux avions de la coalition de retour des bombardements sur l'Etat Islamique de pulvériser ce pays de débiles et de pas rater ce gros pédophile de facteur, cette tarlouze de monsieur Dusnob, ces niaiseux de François et Julie. Et qu'on en parle plus. Jamais. 

Cette mauvaise réputation qui voudrait que je sois un incurable nostalgique alors que si quelqu'un aime les femmes d'aujourd'hui, c'est bien moi. 
 

11 commentaires:

  1. Joli tableau, on dirait Gide écrivant Paludes.
    Ange gardien bien transmis à TB, de l'Unité, qui me fera part sous vouvert d'anonymat de ses commentaires d'expert.

    RépondreSupprimer
  2. Vous avez dit notaires ?

    Oui ils sont 50 richissimes à Paris et quelques têtes de pipe supplémentaires à Nice et à Deauville.

    Les milliers et autres milliers qui n'y sont pas gagnent correctement leur pitance, mais guère plus qu'un fonctionnaire, chef de poste des Impôts, et parfois bien moins dans les cantons très ruraux.

    Leur grand mérite : être le dernier rempart du droit romain qui nous évite (pour combien de temps ?) de basculer tout à fait dans la si enviable société nord-américaine du contrat privé exclusif, du règne de l'Avocat et de l'argent fou.

    Cela vous tente ?
    Pas moi.

    Il est vrai qu'avec le volet "services" du futur Traité Transatlantique la question risque d'être bientôt tranchée...sans autre forme de débats au profit du merveilleux système yankee.

    Vous pourrez ainsi carillonner, cher camarade !

    Si entre temps vous souhaitez consulter un tabellion qui consacre -sans honoraires- de nombreuses heures dans sa semaine à cet exercice de conseil aux "petites gens", comme on dit dans nos campagnes, je vous l'indiquerai volontiers : très cultivé, il écrit, lit beaucoup, se passionne pour la chose publique. Vous verrez... un drôle de vampire.

    Pour cela il vous faudra prendre le train jusqu'à Arles et être d'attaque pour faire un sort à quelques superbes Costières de Nîmes.




    RépondreSupprimer
  3. « Les milliers et autres milliers qui n'y sont pas gagnent correctement leur pitance, mais guère plus qu'un fonctionnaire, chef de poste des Impôts, et parfois bien moins dans les cantons très ruraux. »
    Salaire mensuel net par profession :
    Notaire (Professions libérales) 17 631,0 €
    Inspecteur des impôts (Fonctionnaires) 3 158,0 €

    In : http://www.journaldunet.com/business/salaire/classement/metiers/salaires-professions-liberales

    N B : certes, il s’agit de moyennes, mais tout de même…

    RépondreSupprimer
  4. « Les milliers et autres milliers qui n'y sont pas gagnent correctement leur pitance, mais guère plus qu'un fonctionnaire, chef de poste des Impôts, et parfois bien moins dans les cantons très ruraux. »

    Salaire mensuel net par profession :
    Notaire (Professions libérales) 17 631,0 €
    Inspecteur des impôts (Fonctionnaires) 3 158,0 €

    In : http://www.journaldunet.com/business/salaire/classement/metiers/salaires-professions-liberales

    N B : certes, il s’agit de moyennes, mais tout de même…

    RépondreSupprimer
  5. Moi les cravates de notaires, j'aime bien

    RépondreSupprimer
  6. oui, pleurons sur le sort des notaires et leur "pitance"; le plaidoyer pro domo est bien rodé, avec les éléments de langage qui vont bien; les notaires jouent habilement sur la confusion entre leurs émoluments, tarifs réglementés par l'Etat pour chaque acte, et leurs honoraires qui sont libres et perçus en plus pour rémunérer leur travail; dernièrement j'ai eu à payer 500 euros pour la rédaction d'un PV de carence à faire valoir devant la justice; et je ne parle pas de ce que rapporte à un notaire la gestion d'une indivision ou une succession;
    dans les cantons très ruraux, il n'y a qu"à voir sur quels locaux sont apposées les plaques de notaires...des masures!

    RépondreSupprimer
  7. Si quelqu'un aime les femmes c'est bien moi! Je me suis toujours demandé ce que voulait dire cette phrase, tant de fois entendue. J'essayais de traduire: Si quelqu'une aime les hommes c'est bien moi! Pourquoi la même phrase deviendrait ridicule pour le moins dans cette version, à moins qu'elle ne soit dite par une qui avouerait une sexualité qui la déborde?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Euh c'était justement de l'humour, avec femmes d'aujourd'hui, toussa....

      Supprimer
  8. Humour, désinvolture, passion: J. L en pleine forme comme d'habitude!

    RépondreSupprimer

ouverture du feu en position défavorable