samedi 10 mai 2014

La Belle Matineuse

Je sais que cet aveu va me coûter cher. Mais bon, dans Les Choses de la vie, je n'aurais pas les hésitations de Piccoli: je trouve Léa Massari infiniment plus bandante que la fade Romy Schneider. Et ce n'est même pas du snobisme, c'est juste hormonal.  Parce que Léa Massari, vous voyez, au matin, en peignoir, décoiffée, une boyard au bec avec son café, ça pourrait être l'image de la déglingue et non, c'est juste puissamment érogène. Une variante seventies de La belle matineuse de Voiture, si vous voulez, avec ces traits d’or et d’azur qu’en naissant elle étale.