vendredi 18 avril 2014

Vendredi Saint

"Heureuse faute qui nous valut un tel sauveur."
Augustin d'Hippone

17 commentaires:

  1. Sous la croix, à côté de la Sainte Vierge, confions nous à Jésus, notre Sauveur. Contemplons Dieu incarné et confions Lui nos vies, nos âmes, nos coeurs, nos âmes pour que nous accédions à la vie éternelle.

    Qu'il nous aide à discerner le Bien du mal dans chacune de nos actions. Et qu'il fasse de nous des instruments de la joie de la radicalité de la vie évangélique et de son infinie miséricorde.

    Amen.

    RépondreSupprimer
  2. " Heureux les pauvres en esprit, car le royaume des cieux est à eux!
    Heureux ceux qui sont affligés, car ils seront consolés!
    Heureux ceux qui sont doux, car ils posséderont la terre!
    Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice, car ils seront rassasiés!
    Heureux les miséricordieux, car ils obtiendront miséricorde!
    Heureux ceux qui ont le cœur pur, car ils verront Dieu!
    Heureux les pacifiques, car ils seront appelés enfants de Dieu!
    Heureux ceux qui souffrent persécution pour la justice, car le royaume des cieux est à eux!
    Heureux serez-vous, lorsqu'on vous insultera, qu'on vous persécutera, et qu'on dira faussement toute sorte de mal contre vous, à cause de moi.
    Réjouissez-vous et soyez dans l'allégresse, parce que votre récompense est grande dans les cieux; car c'est ainsi qu'ils ont persécuté les prophètes qui ont été avant vous.
    Vous êtes le sel de la terre; mais si le sel s'affadit, avec quoi le salera-t-on? Il n'est plus bon à rien qu'à être jeté dehors pour être foulé aux pieds par les hommes.
    Vous êtes la lumière du monde: une ville, située au sommet d'une montagne, ne peut être cachée.
    Et on n'allume pas une lampe pour la mettre sous le boisseau, mais sur le chandelier, et elle éclaire tous ceux qui sont dans la maison.
    Qu'ainsi votre lumière brille devant les hommes, afin que, voyant vos bonnes œuvres, ils glorifient votre Père qui est dans les cieux.
    Ne pensez pas que je sois venu abolir la Loi ou les Prophètes; je ne suis pas venu abolir, mais parfaire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les Béatitudes, le plus beau et le plus consolant des textes, cher primate viride.

      Supprimer
    2. Le mirroir du Coeur de Jésus ...

      Supprimer
  3. Heureux sauveur qui nous a valut une telle faute.
    En tant que professeur, les fautes, je les corrige toutes.
    C'est humain cette histoire.
    Jugnon

    RépondreSupprimer
  4. Mais quelle horreur morbide et malsaine !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. N'est-ce pas ?

      Supprimer
    2. le christianisme est une maladie, Bataille.
      Le christianisme est une plaie, Artaud.
      Le christianisme est une horreur, Lacoue-Labarthe.
      Le christianisme est une idiotie, Nietzsche.
      Le christianisme est une erreur de logique, Descartes.
      Le christianisme est un vilain mensonge, Rimbaud.
      Au bas mot : juste quelques siècles de philosophie sans dieu ni maître.
      Jugnon

      Supprimer
    3. Il ne faut pas croire tout ce qu'on dit, surtout dans les HP.

      Supprimer
    4. Ah ben ça c'est intelligent ma bête !
      Jugnon

      Supprimer
    5. Je suis ici pour cela.

      Supprimer
  5. "Heureux sauveur qui nous a valut une telle faute.
    En tant que professeur, les fautes, je les corrige toutes.
    C'est humain cette histoire."
    dit Alain Jugnon

    Et il a raison, l'incarnation du Christ pour un croyant c'est l'humanité réalisée vraiment, épanouie enfin

    A Nadia,
    La croix très beau symbole de dérision en fait, Dieu a le sens de la dérision et un humour grinçant finalement

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un pal aurait été encore plus dérisoire et grinçant. Petit bras "Dieu".

      Supprimer
    2. Le pal c'est un truc islamophobe. C'est Vladimir Tsepes qui nous l'apprend.

      Supprimer
    3. la Croix aussi franchement côté marketingue c'est nul

      Supprimer
    4. La foi l'espérance et la charité non plus, c'est pas marketing ...

      Supprimer
  6. Tableau inspiré.
    Ce Dali : peut-être la dernière toile du 19ème romantique.
    Merci.
    J.P.

    RépondreSupprimer

ouverture du feu en position défavorable