lundi 17 février 2014

Dans le goût mésopotamien

Vous retrouverez ce poème dans Sauf dans les chansons (Table Ronde, mars 2015)

2 commentaires:

  1. Faudra que j'essaie l'andouillette au maroilles avec de la "Triple" avant le déluge ou la tempête finale
    Meussieur Cédéi

    RépondreSupprimer
  2. Le potjevleesch du Carnot est très recommandable; le monument aux morts je le voyais "mussolinien"(forcément); j'aime Arras le samedi, jour de grand marché; on peut (pouvait?) manger une carbonnade-frites dans un café, au bord de la grand place; le cadre est vieillot à souhait, "vintage"comme on dit de nos jours; la patronne une forte femme, un peu bourrue; quand elle a jaugé le client, elle finit par rengrâcier, elle parle de son père, mineur à Lens, du coron où elle a grandi; si elle vous a vraiment à la bonne, elle vous montre la gaillette qu'elle a fait monter sur socle, en souvenir;
    comme une envie de retourner à Arras...

    RépondreSupprimer

ouverture du feu en position défavorable