jeudi 3 octobre 2013

L'insomnie qui vient...

...comme l'insurrection du même nom. 
On va lui choisir comme bande son ce morceau de Ray Charles, écrit par Quincy Jones, et qui servit de BO à un grand polar de Norman Jewison, en 67, avec Rod Steiger et Sidney Poitier. On va même peut-être se revoir le film, tiens.
L'insomnie, comme un état du Sud, belle et violente, faulknerienne, étouffante. 
Tandis que j'agonise dans le comté de Yoknapatawpha, les amours perdues, les rédemptions impossibles, les rendez-vous manqués et les rêves brisés vont venir à ma rencontre. 
Et je les saluerai, sans peur et sans honte, in the heat of the night.
Pour tous nos frères et soeurs en insomnie, enjoy your soul.