lundi 30 septembre 2013

"Ce n'est pas une question de belle âme..."




Pas forcément inutile, en pleine régression ethnocapitaliste, quand les larbins pensent où on leur dit de penser, qu'il s'agisse d'instrumentaliser les Roms avec le vieux logiciel antisémite des années 30 ou de s'insurger contre l'affreuse atteinte à la liberté du travail dont sont victimes Sephora obligé de fermer avant vingt et une heures sur les Champs et les marchands de bricoleries pour cadres qui n'ont plus le droit d'ouvrir le dimanche.