vendredi 16 novembre 2012

J'aurais voulu être Alain Barrière

J'aurais voulu être Alain Barrière. La perspective d'un bref week-end à Lamballe me rappelle avec brutalité cette douloureuse frustration. J'aurais eu du succès et des soucis avec le fisc  dans les années 70. Puis dans les années 80,  j'aurais eu une boite de nuit en Bretagne où à l'occasion, j'aurais fait des apparitions pour chanter "Et je reste des heures à regarder la mer".
On a trainé dans une autre vie au Stirwen, la boite d'Alain Barrière. C'était l'époque où l'on était sous les drapeaux, du côté de Coëtquidan. On racontera tout ça en détail, un de ces jours.
Mais quand même, être Alain Barrière, ça aurait été bien. 
Toutes ces filles qui se roulent dans l'eau dès que vous chantez, c'est tout de même autre chose...