mardi 11 septembre 2012

11 septembre 1973: naissance du néo-libéralisme.

On oublie trop souvent que le néo-libéralisme et la révolution conservatrice sont nés le 11 septembre 1973, dans un bain de sang. 
Le renversement du camarade Salvador Allende par Pinochet fut l'occasion pour Milton Friedman et les Chicago Boy's d'expérimenter in vivo leurs thèses économiques délirantes. Milton Friedman et Pinochet s'aimaient beaucoup comme le prouve cette correspondance et Milton Friedman demeure de nos jours le gourou de tous les sinistres pantins qui sous le nom d'économistes éditorialisent dans les médias de masse et prônent sans réplique la soumission à d'imbéciles graphiques tracés par des coquins ou des idiots.
Quand vous voyez leurs têtes de mort, n'oubliez pas de chasser cette idée reçue qui voudrait que le libéralisme aille forcément de pair avec les libertés publiques et la démocratie. 
Par exemple, il y a de fortes chances pour que l'on ne vous demande pas votre avis par referendum à propos du traité austéritaire, appelé aussi TSCG, qui va pourtant vous amener tranquillement vers un changement de civilisation et une société clochardisée.
Par exemple, vous pouvez vous amuser à compter le nombre de plus en plus élevé de pays de l'Union Européenne dont les gouvernements "techniques" ne sont pas élus par le peuple et se limitent à une administration munichoise du désastre en cours.
Si vous comptez sur des gouvernements sociaux-démocrates ou sociaux-libéraux pour vous tirer d'affaire, ne rêvez pas. En ces matières, la différence entre eux et la droite est assez ténue. Vous pouvez peut-être espérer qu'en cas de rétablissement de l'esclavage par le patronat, ils essaient de négocier le poids des chaînes. Mais guère plus.
Pour le reste, comme à Santiago en 73, le jour où il faudra ouvrir le feu sur la foule à Athènes, Rome, Paris ou Madrid, ces amis de la liberté et de la concurrence libre et non faussée n'hésiteront pas une seule seconde.
Et c'est dans le bombardement de Moneda que nous avons commencé à perdre cette guerre, il y a trente-neuf ans aujourd'hui.