jeudi 12 juillet 2012

Hilo Chen, l'été absolu



On sait depuis belle lurette que la réalité, dans le monde technomarchand, a été victime d'un crime parfait, au point que des fractions importantes du peuple croient encore aux graphiques des économistes libéraux, ces larbins.
Il faut retrouver la réalité pour sortir de la caverne. Il n'y a que deux possibilités, qui souvent, se confondent: l'art et la révolution.
C'est en ce sens que l'hédonisme hyperréaliste de Hilo Chen est révolutionnaire: il surcompense cette disparition de la réalité par son épiphanie solaire.