samedi 4 novembre 2017

Eymoutiers-Bellac

Il ne se souvenait pas que Le Grand Meaulnes, c’était si beau. Un peu comme le départ des grues pour le Sud, dans une formation impeccable et un cri déchirant, qu’il avait vu la veille à Eymoutiers.
Il vieillissait dans un monde empli de signaux contradictoires, un monde où une beauté oubliée et poignante surgissait au hasard. Il ne savait plus si elle était une invitation à l’insurrection pour en finir avec une société aux soubresauts à la fois tragiques et ridicules ou si le temps était venu du repli, de la contemplation, de la sécession douce dans les sous préfectures hivernales.