mercredi 13 septembre 2017

Le 31 août 2017

Le 31 août 2017, cent cinquantième anniversaire de la mort de Baudelaire, je suis resté longtemps, très longtemps à regarder le port de Hambourg. Et j'ai compris, évidemment, que Baudelaire n'était pas mort puisqu'il était à côté de moi:
"Et puis, surtout, il y a une sorte de plaisir mystérieux et aristocratique pour celui qui n'a plus ni curiosité ni ambition, à contempler, couché dans le belvédère ou accoudé sur le môle, tous ces mouvements de ceux qui partent et de ceux qui reviennent, de ceux qui ont encore la force de vouloir, le désir de voyager ou de s'enrichir. "