mardi 29 août 2017

Merci pour le 53.

Avant de partir dès demain  pour une tournée d'une dizaine de jours en Allemagne autour du Bloc (Hambourg, Kiel, Berlin, Francfort, Cologne), je voulais remercier tous ceux qui via FB, l'adresse de ce blogue, Messenger et même un bon vieux coup de bigo ou une carte postale du monde d'avant,  m'ont souhaité mon anniversaire.
Bon, à mon âge, les cadeaux, ce n'est plus très important, moins que les signes affectueux envoyés par votre aimable compagnie de poètes, de rêveurs lucides, d'amoureux des temps endormis, de lecteurs acharnés, de mauvais esprits, d'utopistes qui savent que seule une époque aussi barbare que la nôtre a pu donner à ce mot, dans le langage commun, une connotation péjorative... 
Mais quand même, si vous pouviez vous cotiser pour m'offrir une belle révolution à l'automne, une vraie, avec quelques prises de préfectures, quelques patrons et médiatiques envoyés en exil mais surtout, surtout l'établissement de communautés affinitaires dans les villes et à la campagne, l'abolition de l'économie marchande, la mort des réveille-matins, une révolution avec des chaises-longues, des livres, des nuits sans cauchemar, des enfants que l'on frotte avec une serviette quand ils sortent de la mer, des miettes de croissant dans le lit des grasses matinées...Enfin vous voyez l'idée.... 
Débrouillez-vous comme vous voudrez, mais ça devrait pouvoir se faire. 
Et si possible sans que j'aie encore à attendre 53 ans....