vendredi 7 juillet 2017

Je sais juste


Je ne prendrai pas parti
entre les tenants d'une poésie littérale
et ceux du nouveau lyrisme
Je sais juste que nue contre moi
tu es nue contre moi
et que ce que je respire
c'est toi le temps ta peau
le voyage la révolution
le drap la lavande
et encore toi
et encore toi
Je sais juste que sur la table de nuit
il y a des lunettes noires
et dehors un grand soleil d’été
et encore toi
et encore toi.


©jérômeleroy7/17

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

ouverture du feu en position défavorable