mardi 2 mai 2017

Poésie et second tour, 2

Un poème par jour avant le second tour, parce la poésie est la raison du monde, et donc sa beauté.
Un poème par jour avant le second tout pour échapper "aux mots de la tribu."
Un poème par jour avant le second tour pour ne pas devenir fou.
Un poème par jour avant le second tour.
Ce soir, un extrait du Promenoir magique et autres poèmes de Jean-Claude Pirotte (La Table Ronde 2009)

7 commentaires:

  1. Je ne suis pas complètement inquiet du résultat mais je suis sidéré par le niveau d'irrationnel pris par la débat du second tour et par le caractère radical "bon chic bon genre" du bobo parisien qui va se faire un frisson en votant blanc ou en s'abstenant pour se prouver qu'il est bien de gauche lui et révolutionnaire de surcroit. Et ce sont souvent les mêmes qui votaient Chirac sans se poser de questions en 2002. Les mêmes qui en novembre s'incrustaient dans la primaire de droite pour voter Juppé. Les mêmes qui venaient voter ensuite Hamon à la primaire pour le lâcher comme une vieille chaussette pour rejoindre Mélenchon et au bout de leurs petits frissons, leurs petits calculs et leurs petites équations à deux balles pour jouer avec le feu comme un ado de 14 ans joue à se faire son premier joint ou à prendre sa première cuite. Je suis sidéré par la façon dont raisonne aujourd'hui les ados et à commencer par les miens mais surtout à voir combien d'adultes qui ont parfois eu de beaux engagements citoyens derrière eux s'apprêtent à se comporter en purs adolescents attardés et c'est vraiment flippant. Tout ceci permet d'ailleurs de mesurer l'influence très particulière de l'information véhiculée par le net et les réseaux sociaux. Ces espaces où circulent les complots, les fausses informations, les insinuations, les lynchages sans vérification, les attaques gratuites, les insultes, la violence de ceux qui se cachent derrière des pseudos pour mieux raconter n'importe quoi. Tout cela est en train de produire le pire en mettant tout simplement notre démocratie en jeu. Quand je vois les parcours autour de moi sur les 10 derniers mois, cette campagne aura fait beaucoup mais alors beaucoup de dégâts. Parce qu'en arriver à quelques jours du second tour à considérer que Le Pen n'est pas plus dangereuse que Macron et bien il faut vraiment avoir perdu le sens commun, l'esprit critique et la raison, oui tout simplement la raison. Chacun peut même trouver le programme de Macron comme faible, léger ou vide. Mais prenez juste 5 minutes pour le comparer à celui de Le Pen et prenez donc le temps, juste 5 minutes pour m'expliquer rationnellement en quoi ses propositions seraient plus dangereuses que celles de Le pen ? Alors ressaisissez vous les révolutionnaires de salon et redevenez des adultes tout simplement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Heureusement que vous n'êtes pas chargé, anonyme, de l'argumentaire Macron. Mais encore un effort, ça vient. Vous êtes aussi filandreux et arrogants que les marchistes. Vous, prenez cinq minutes pour lire de la poésie. C'est un excellent antidote à la moraline dégoulinante.

      Supprimer
    2. On ne trouve pas le programme de Macron plus dangereux que celui de Le Pen, ils sont à égalité quant aux dégâts qu'ils vont produire; on ne veut pas choisir entre la peste et le choléra tout simplement.
      Pour la première fois depuis que j'ai l'âge de voter je ne me déplacerai pas au bureau de vote; c'est un acte réfléchi. Je vote à la présidentielle depuis 1974, 2017 est la pire campagne présidentielle que j'ai connue; je constate avec tristesse que le PCF appelle à voter Macron ainsi que l'ANECR (Association des élus communistes et républicains) dont j'ai eu l'honneur d'être membre pendant deux mandats municipaux dans une ville de banlieue; le combat contre le FN, son programme et les raisons du vote FN, je connais!
      Après le quinquennat Macron qu'on va se prendre dans les dents, le retour de bâton FN sera sévère, le rapport ne sera pas de 4O/60.
      Alors vos leçons de morale...

      Supprimer
  2. Pas trop de morale, et ça ne convaincra guère, je sais : clic-clic

    RépondreSupprimer
  3. "le second tout": trait de génie ou lapsus? peu importe, vraiment peu importe.
    Merci Jérôme, en avant pour le "second tout"!

    RépondreSupprimer
  4. le second tout contre le second tour, je prends ça pour mon prochain texte

    RépondreSupprimer
  5. De jardin en jardin

    La révolution bondira
    De jardin en jardin
    De livre en livre
    Et à la fin
    Nous nous retrouverons tous
    Sur les terrasses de Babylone
    Dans les fleurs et le claquement des drapeaux rouge et noir
    A boire joyeusement
    En regardant au loin
    Les ruines désertiques
    Du monde spectaculaire marchand.

    in SAUF DANS LES CHANSONS, La Table Ronde, 2015

    RépondreSupprimer

ouverture du feu en position défavorable