dimanche 14 mai 2017

Aussi joyeux qu'un préfixe privatif

Vieillir
c'est devenir à peu près aussi
joyeux
qu'un préfixe privatif
Il y a ceux en a-
aboulique
apathique
anorgasmique
aphasique (ou presque)
anomique
asocial
Il y a ceux en in-
inapte
inintéressé
inintéressant
invisible
incapable
incohérent
Vieillir
finalement
c'est faire de la grammaire
en attendant de partir.

2 commentaires:

  1. Et bé c'est pas la joie on dirait.
    vous m'avez foutu un de ces bourdons.

    RépondreSupprimer
  2. Et moi j'aime bien ce poème :)
    On ne devrait plus apprendre la grammaire qu'à travers la poésie.
    Aimer la grammaire, écrit Pierre Bergounioux...

    J'aime bien aussi le commentaire du 14h22 :)
    On dirait du effe mais je me trompe peut-être...

    RépondreSupprimer

ouverture du feu en position défavorable