lundi 6 mars 2017

Les cinq ans qui viennent

Allez-vous faire foutre, vous êtes vraiment trop cons. Je vous laisse avec Valérie Boyer et Eric Ciotti. Sans compter le solipsiste sarthois malhonnête et sa tea-party pétainiste. Moi, j'ai une bonne bibliothèque. Avec vue sur mer. Je vais passer les cinq ans qui viennent à faire une anthologie de la poésie française. 
Alors, vous ne m'en voudrez pas, mais bon, la vraie vie est ailleurs.


4 commentaires:

  1. Camarade à la plume bien pendue,

    Je ne vais pas y aller par quatre chemins. Où sont passées vos promesses capverdiennes ? Le rhum, le cachupa ? Les volcans éteints et les volcanes allumées ...

    RépondreSupprimer
  2. Deux pages sur vous dans la revue Eulalie (février 2017-pages 20, 21 et 22, ici : http://fr.calameo.com/read/0046883681edbf1fb0073)
    Santé camarade !
    Ali B

    RépondreSupprimer
  3. Une anthologie de la poésie française comme Pompidou ?…

    RépondreSupprimer

ouverture du feu en position défavorable