jeudi 9 mars 2017

Une simple question d'honneur

Au moins, les Grecs, avec Syriza, ils auront essayé. Leur échec est digne, et même héroïque. Nous, on est assez cons pour se programmer un deuxième tour entre Aube dorée et la BCE.