vendredi 10 février 2017

Quitter Vierzon

Dans un demi-sommeil, lors d'un arrêt anormalement long en gare de Vierzon, le voyageur à bord du train désert se demanda soudain combien de filles, en cet instant précis, un 10 février à 16h31, faisaient l'amour dans la petite ville un peu triste. Une, cinq, dix, aucune? Le train repartit, il n'y eut pas de réponse et le voyageur éprouva une très brève mais intense tristesse comme s'il avait laissé échapper la chance unique de résoudre le mystère de toute chose. 
Puis il se rendormit et ce fut tout.

3 commentaires:

  1. Tu as voulu voir Vierzon, et tu as vu Vierzon...

    RépondreSupprimer
  2. Un algorithme doit bien pouvoir nous donner la réponse. A moins que nous manquions de data-données sur les filles de Vierzon...
    fonzi

    RépondreSupprimer
  3. Et bien moi je faisais l'amour, mais pas à Vierzon.

    RépondreSupprimer

ouverture du feu en position défavorable