lundi 2 janvier 2017

Une année 2017 (2)

Ils vont être tellement bavards et creux en 2017. 

A touiter sur des touites de touites par des gens qui seront oubliés demain à 8h. A commenter du vide démultiplié à l'infini, de l'éphémère même pas émouvant comme devrait l'être l'éphémère.

Alors lisez plutôt du grand roman européen. 

Avec la meilleure métaphore possible, comme ici, de notre Europe, justement. En 2017.