jeudi 26 janvier 2017

Plasticité.

Plasticité hallucinante du libéralo-capitalisme (qui rappelle le Blob pour les amateurs de série B). Wall Streel dépasse les 20 000 points après les premières annonces de Trump. Peu importe qu'il soit homophobe, pro-life, climato-sceptique et raciste. Money is money, my son.  Que ce soit avec la tête en plastique moderne et sympa de Macron ou la trogne au carotène de l'autre fasciste.
Petite parenthèse finale qui ne va pas me valoir que des ami(e)s mais tant pis: certaines ultras du néo-féminisme demandent maintenant l'extradition de Polanski aux USA pour qu'il soit jugé. Vraiment? Vous êtes certaines? 
Je vous rappelle à tout hasard que ce type, qui est à la tête de la première puissance des USA vient de signer une série de décrets anti-avortement entourés de sept milliardaires blancs mâles de plus de cinquante ans. Et que Polanski a commis un acte certes condamnable mais il y a...quarante ans, qu'il est juste un cinéaste qui depuis longtemps se contente de faire des films. Enfin bon, personne ne définira vos priorités à votre place, mais tout de même, il y a d'autres urgences que cette chasse à l'homme quand, je le répète, le président des USA va renvoyer tout un pays, sur le plan des moeurs, au pire des puritanismes. 
Je ne saurai trop vous recommander la lecture de La servante écarlate de Margaret Atwood, par exemple, pour vous faire une idée de ce qui peut advenir en matière de cauchemars pour les femmes et dans lequel Polanski n'aura aucun rôle, mais vraiment aucun...

6 commentaires:

  1. J'adhère complètement. Sans parler du climat. Il va être temps de (re)lire aussi John Brunner, Tous à Zanzibar et le Troupeau aveugle.
    Ou la Minute prescrite pour l'assaut.
    Ou Jean-Marc Ligny, Aqua TM (et Djihad, mais c'est un autre sujet).

    RépondreSupprimer
  2. En effet, Macron est plus présentable que l'autre mais il est tout aussi dangereux, et il l'est plus que la le Pen.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et Jean Lassale ? Personne ne parle de ce bon béarnais. Moi, je l'aime bien. C'est du genre à faire 0,000000000000000003 % des voix comme Boussel en 88 mais j'ai une tendresse pour ce genre de mec.

      Supprimer
  3. Les "féministes" glapissent, elles sont en mal de publicité; jusqu'à quand Polanski sera-t-il poursuivi par cette meute de hyènes de garde? La victime elle-même a demandé qu'on en finisse avec cette vieille histoire. D'ailleurs on ne voit guère ces super militantes sur le terrain, s'indigner des conditions de vie des femmes dans les bidonvilles où s'entassent les réfugiées albanaises, africaines, rhoms, à la porte des entreprises pour soutenir les femmes virées à cinquante piges...On n'y voit pas non plus la ministre en charge du Droit des femmes qui ferait mieux de se préoccuper de sa situation très précaire au gouvernement. Le mouvement féministe s'est complètement décrédibilisé au fil du temps.
    Qu'on foute la paix à Polanski!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A force de ne combattre que des symboles, on ne fait plus que du symbolique ... du combat de salon.

      Il est clair qu'on devrait plutôt s'insurger de la traite des blanches et du sort désastreux réservé à des milliers de femmes dans le monde tandis que la jeune victime de Polanski a, elle, tourné la page ...

      Imaginons que Polanski tombe et passe le reste de ses jours non pas derrière la caméra mais les barreaux, le monde sera t-il meilleur ? La condition féminine se sera t-elle améliorée ?
      La réponse coule de source ...

      Mais Polanski c'est plus facile et plus excitant que de bosser contre les exciseuses et les piments maï-maï.

      Sinon, j'aime bien la néographie "rhoms" que vous avez commise ... Mélange de rom et de rhum ... Ca sent l'intuition selon la quelle la misère serait moins pénible au soleil ...

      Et si les rhoms s'installaient à Cuba ?

      Supprimer
    2. Il s'agit d'une erreur de ma part (lapsus révélateur) je voulais écrire Rrom comme on l'écrit désormais pour différencier les "Tziganes" des Roumains car ils ne sont pas tous originaires de Roumanie et aussi pour écarter une confusion avec Rome et romain car le mot Rrom vient de la langue romani et non du latin, il signifie je crois, "l'homme" ou "l'époux". L'interprétation que vous faites de mon erreur me plaît beaucoup.))

      Supprimer

ouverture du feu en position défavorable