vendredi 2 décembre 2016

Montreuil, Macha, l'énergie

Montreuil, hier, au salon du livre jeunesse.  Quand parfois, tu regrettes ton ancien boulot, ou que tu te rappelles pourquoi tu as aimé la ZEP, pendant vingt piges. 
Une simple question de regard, de bienveillance.
Et puis on sent que l'énergie passe, ensuite. Dans les deux sens. 
Et ca va mieux. Jusqu'à la prochaine fois. On raconte justement un peu ça dans Macha ou l'évasion. Comment l'énergie circule, et les regards, malgré tout...


 

2 commentaires:

  1. Les enfants des quartiers sauveront le monde. Pour nous les adultes, c'est râpé, on y arrivera pas.

    RépondreSupprimer

ouverture du feu en position défavorable