samedi 12 novembre 2016

Sur les traces de nos pères...


Tu te souviens, cara amica? 
Je suis sur les traces de nos pères. Ils lisaient Ada ou l'ardeur qui venait de sortir, ils fumaient des Benson et buvaient un peu trop, ils votaient à gauche et roulaient en R 16. Quand ils revenaient d'un dimanche à Saint-Valery-en-Caux, c'était en écoutant Jean-Louis Bory et Georges Charensol au Masque et la Plume avant de regarder un Dino Risi au ciné club de FR3. 
C'étaient nos mélancolies françaises, vers 1975, 76, 77.... N'est-ce pas, cara amica? Nous nous retrouvions au collège Fontenelle le lundi matin et nous savions déjà que le temps était de notre côté...

7 commentaires:

  1. Et ils écoutaient le samedi matin sur France Cu Francis Crémieux et Jean de Beer

    RépondreSupprimer
  2. So british! (le gilet à carreaux, sans doute); vous faites très "Silences du colonel Bramble":)
    Bory et Charensol, que du bonheur, comme on dit de nos jours.

    RépondreSupprimer
  3. Merci pour ce grand verre de mémoire, comme dirait André Hardellet, et de temps... Trinquons à la mémoire de nos pères, à leur santé, et à la nôtre.

    RépondreSupprimer
  4. Vous êtes beau et vous étiez cultivé précocement. Peux-on vous contacter ?

    RépondreSupprimer
  5. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois, cher ami, que j'ai surtout à faire à un moqueur ou une moqueuse qui veut tester jusqu'où va mon narcissisme. Le ou la pauvre ne sait donc pas qu'il est insondable?

      Supprimer

ouverture du feu en position défavorable