mercredi 26 octobre 2016

Norge, partout

Argenton sur Creuse, Hôtel du Cheval Noir, 19 octobre, 22h
"Le couloir
On dirait un couloir d'hôtel à cause de ces nombreuses portes. La porte du fond est celle de l'amour. La première à droite est celle du songe. Celle de l'avenir est la deuxième à gauche. Rien n'y ferait penser si le peintre n'avait écrit cela très lisiblement sur de petites pancartes."
Norge (Poésies, 1923-1988)

3 commentaires:

  1. Les portes qu'Eddie Constantine ouvre l'une après l'autre dans Alphaville...

    RépondreSupprimer
  2. Ou alors un genre d'hôtel dans du Simenon...

    RépondreSupprimer
  3. J'ai des yeux pour pleurer
    Quelle que soit la chambre
    Les plafonds s'y ressemblent
    Pour être malheureux

    Aragon, Les Chambres, 7e quatrain

    RépondreSupprimer

ouverture du feu en position défavorable