dimanche 30 octobre 2016

Aude Lancelin: le sentier de l'honneur

"Ce serait la vie française, le sentier de l'honneur" disait Rimbaud mais ici, Aude Lancelin, c'est plutôt Bernanos, et Le monde libre, Les grands cimetières sous la Une. Elle rend compte avec précision, émotion, lucidité, colère, humour et je ne sais quoi de cambré dans le maintien, de l'agonie méchante de la deuxième gauche, de ses hiérarques hargneux et de ses histrions politico-médiatiques dont la vacuité intellectuelle le dispute au gâtisme managérial qui leur tient lieu de pensée. 
Dans les couloirs glacés des journaux Potemkine du social-libéralisme, Aude Lancelin a passé une saison en enfer. Il faut la lire puisque c'est notre histoire présente et celle qui nous attend, que l'on soit journaliste ou pas. Ah, une dernière chose qu'il n'est pas inutile de préciser: Aude Lancelin écrit en français.
Ca ne va pas arranger ses affaires.

Le monde libre d'Aude Lancelin (Les Liens qui libèrent. )

5 commentaires:

  1. Merci du partage, cher Jérôme Leroy.

    RépondreSupprimer
  2. De fait, Aude Lancelin était une illustre inconnue pour moi et je ne dépenserais jamais un kopeck (qui ne représente jamais que 2 centièmes d'un de nos centimes) pour un journal du social-libéralisme...
    Mais le courage, le goût de la justice, le pied de nez aux chemises à jabot et poignets de dentelles, ça m'intéresse...

    RépondreSupprimer
  3. Lancelin est à l'Obs depuis 2000. Dire qu'elle ne savait pas est de l'ordre du foutage de gueule. Elle y est jusqu'au cou.

    RépondreSupprimer
  4. Anonyme, comme par hasard. Il faudrait peut-être
    1)lire le livre
    2) se rappeler que tout le monde a un patron, même vous. Et qu'il faut faire avec, vu le marché du travail dans le journalisme comme ailleurs, pour croûter.
    3) Vous êtes du genre à chialer pour Zemmour victime de la liberté d'expression, sinon, vous?

    RépondreSupprimer
  5. Cher Jérôme,

    Aude Lancelin ne vaut pas mieux que les autres. Souvenez-vous de l'aphorisme de Karl Kraus : «Ce que la vérole a épargné sera dévasté par la presse». Vous qui vous réclamez de Debord, soyez quelque peu conséquent. Il y a des manières certainement plus "honorables" pour "croûter".

    Bien à vous,

    X.

    RépondreSupprimer

ouverture du feu en position défavorable