dimanche 18 septembre 2016

"On assiste alors à de drôles de choses"

 "Le desperado comme type expérimental. Il n'a pas d'égards à prendre, il n'a rien à perdre. Il dispose de sa personne tout entière. Il peut se prendre pour son propre cobaye et succomber à sa propre vivisection. Personne ne saurait l'en empêcher. On assiste alors à de drôle de choses."
Hugo BALL,  13 août 1916 , La Fuite hors du temps

2 commentaires:

  1. Ma Bible, merci. Je préfère:
    "Tout art véritablement vivant sera irrationnel, primitif et complexe. Il laissera derrière lui, non des documents édifiants, mais des documents paradoxaux. Novembre 1915".
    J'ai écrit tous mes bouquins selon ce précepte. Te dire comme je me réjouis de trouver cette référence chez toi, du reste apportée et éditée au Rocher par un ami de l'époque, Michel Bulteau, poète électrique.

    RépondreSupprimer
  2. Ce livre est l'un des plus importants de ma bibliothèque !

    RépondreSupprimer

ouverture du feu en position défavorable