mercredi 7 septembre 2016

Océan célibataire

Le néo-réac est très préoccupé par la transmission. Encore faudrait-il qu'il y ait quelqu'un à qui transmettre à l'avenir. Parce que dans sa panoplie toute faite, le néo-réac est aussi un négationniste du réchauffement climatique. En effet, il traite de "réchauffiste" toute personne de bon sens (et tout scientifique) qui se rend compte qu'il y a un gros, un très gros problème. En général, sachez d'ailleurs que le réchauffiste est aussi, par une mystérieuse alchimie, un "islamogauchiste." 
En attendant, moi, parce que je n'ai pas envie de vivre dans Soleil Vert, je voterai pour le candidat qui a déjà beaucoup parlé dans une certaine indifférence de l'économie de la mer.
Ça tombe bien, c'est le même qu'en 2012.

2 commentaires:

  1. Jouissons sans entrave entre blancs catholiques, c!est la devise du néo-réac négationniste. Quel sympathique programme.
    N

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est pas le même. Le candidat de 2012 ne déclarait pas comme en 2016 que "comme nous le voyons dans chaque pays chaque fois qu’arrive un travailleur détaché, qui vole son pain aux travailleurs qui se trouvent sur place". On se croirait dans le bloc.

      Supprimer

ouverture du feu en position défavorable