mercredi 14 septembre 2016

Les primaires de la droite et de l'extrême droite

Chronique hebdomadaire parue dans Liberté Hebdo, le petit canard rouge du Nord Pas de Calais, du vendredi 9 septembre: 



Quand on a eu pendant cinq ans un gouvernement socialiste qui a été très  droite sur tous les plans, économique, social, en matière de politique étrangère ou de sécurité, il ne faut pas s’étonner que la droite, se sentant tout d’un coup débordée fasse dans la surenchère.
Prenons les quatre principaux candidats des primaires :
Le candidat A serait le moins à droite. C’est un ancien premier ministre qui a affronté un mouvement social dur et a perdu à la fin.
Le candidat B est aussi un ancien premier ministre, mais du candidat D (voir plus bas). Il a été humilié pendant cinq ans.
Le candidat C est un faux jeune. Il a été ministre, énarque et il veut supprimer l’ENA. Il pense que c’est moderne.
Le candidat D est un ancien président de la République en délicatesse avec la justice. On ne sait pas s‘il veut être élu pour y échapper ou se venger de son successeur  prend pour un nul. Il est légèrement à droite de Marine Le Pen.
Et maintenant, passons aux travaux pratiques pour voir comment ça se passe entre nos quatre zigotos de l’ultralibéralisme identitaire sur quelques grands sujets

Fonction publique :

Candidat A : il y a trop de fonctionnaires. On va en supprimer 100 000.
Candidat B : non, 250 000.
Candidat C : 300 000 et sans garantie de l’emploi à vie.
Candidat D : rétablissement de la peine de mort pour les fonctionnaires, surtout musulmans.

Islam :

Candidat A : il faut interdire le burkini.
Candidat B : il faut interdire le burkini, la burka, le voile.
Candidat C : il faut interdire le burkini, la burka, le voile et le foulard.
Candidat D : rétablissement de la peine de mort pour les porteuses de quoi que ce soit, même les bretonnes.


Contrat de Travail :

Candidat A : il faut revoir le CDI
Candidat B : il faut supprimer le CDI
Candidat C : il faut supprimer le contrat de travail, même le  CDD
Candidat D : rétablissement de la peine de mort pour les travailleurs qui réclame un contrat de travail surtout s’ils sont syndicalistes ou musulmans ou les deux.


Impôts :
Candidats A : il faut baisser l’impôt sur les sociétés de 20%
Candidats B : il faut baisser l’ impôt sur les sociétés de 40%
Candidats C : il faut supprimer l’impôt sur les sociétés.
Candidat D : il faut rétablir la peine de mort pour les agents du fisc et ne maintenir l’impôt que pour les sociétés musulmanes. Euh non, en fait, j’ai oublié que j’avais des potes en Arabie Saoudite.


Service militaire :


Candidat A : Il faut rétablir un service militaire de six mois
Candidat B : Il faut rétablir un service militaire de dix-huit mois
Candidat C : Il faut rétablir un service militaire de trois ans
Candidat D : Il faut rétablir la peine de mort pour ceux qui déserteront le service militaire de cinq ans, surtout les musulmans et les chômeurs.

Attitude face au Front National

Candidat A : Aucune compromission possible.
Candidat B : Aucune compromission souhaitable
Candidat C : Bon, mais on ne met pas la langue.
Candidat D : Il faut rétablir la peine de mort pour ces gauchistes du FN

Sinon, la primaire de la droite et de l’extrême droite, c’est en novembre…