dimanche 21 août 2016

Voilà, voilà, voilà...

"Les idéologues français des années 1990-2010, fort occupés à dénoncer, le plus souvent après la bataille, les méfaits du communisme vaincu, ont oublié de voir ce que leur pays avait perdu avec le PCF. Une immense machine culturelle qui faisait vivre, dans les deux tiers laïques de la France, en milieu populaire, la foi dans le progrès, dans l’éducation, c’est-à-dire au fond le meilleur de la culture bourgeoise, sans oublier la confiance en l’universel et le refus de la xénophobie"
Emmanuel Todd, Qui est Charlie?


"La bourgeoisie réactionnaire a partout eu soin d'attiser les haines religieuses - et elle commence à le faire chez nous - pour attirer de ce côté l'attention des masses. (...)Nous lui opposerons dans tous les cas une propagande calme, ferme, patiente, qui se refuse à exciter des désaccords secondaires. "
Lénine, Socialisme et religion

6 commentaires:

  1. Merci Jérôme Leroy !

    Malgré le matraquage idéologique ils sont encore nombreux, ceux et celles qui montrent un cap, avec du souffle, du rêve, de la passion.

    RépondreSupprimer
  2. «La vie d’un entrepreneur, elle est bien souvent plus dure que celle d’un salarié. Il ne faut jamais l’oublier. »
    (Emmanuel Macron, BFM TV RMC, 20 janvier 2016)

    RépondreSupprimer
  3. Il y a une différence majeure entre le(s) christianisme(s) évoqués par Lénine et l'Islam. Le christianisme a inventé concrètement la laïcité, par la distinction entre laïcs et clercs. L'Islam ne fait pas cette différence et se double d'une idéologie de pouvoir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "les christianismes", moi je n'en connais qu'un qui décline différentes tendances (catholiques, protestants, orthodoxes).
      Le christianisme n'a pas "inventé" la laïcité telle que nous l'entendons aujourd'hui; il a établi (à partir du III°siècle et tout au long du M.Age) une distinction hiérarchique entre les fidèles et ceux qui ont une fonction sacerdotale au sein des Eglises.Puis la distinction s'est opérée au plan politique entre pouvoir religieux et pouvoir temporel (le Pape et l'Empereur) avec, à la clef, de belles batailles, bien sanglantes; "l'idéologie de pouvoir" n'est pas l'apanage de l'Islam.
      L'Islam chiite est doté d'un clergé.

      Supprimer
  4. Todd pousse un peu loin le bouchon, faut arrêter de chercher des coupables à la disparition du PCF. Il est le seul responsable. A force de soutenir becs et ongles, en dépit du bon sens, un régime liberticide et incapable, le PCF a chuté avec lui. Les intellectuels français qui l'ont soutenu, très longtemps, ont peut être quitté le navire avec les rats, mais ils n'y sont pour rien.
    Il est bien dommage en effet qu'il ait été remplacé dans le peuple par le FN. Mais ce dernier sait lui parler, avec des arguments qui font mouche, et la nature a horreur du vide.
    Rien ne vous empêche d'y retourner et de le convaincre qu'il se plante.

    RépondreSupprimer
  5. Cher anonyme, chère Elise,

    Si je puis me permettre, je pense que vous mettez sur le même plan laïcisation et sécularisation, qui sont deux choses différentes.
    La sécularisation est un phénomène de transfert qui a permis le basculement d'une bonne partie de la théologie dans le politique. Si l'on suit la thèse de Max Weber, c'est principalement le protestantisme qui aura permis cela (le fameux "désenchantement du monde").
    La laïcisation relève, elle, d'un programme politique (le cas français ou le cas turque, par exemple).
    La question - épineuse - est donc de savoir si l'Islam est susceptible d'une sécularisation comme le Judaïsme et le Christianisme l'ont été en leur temps (cf. les analyses de Löwith, Taubes, et Blumenberg). Or la centralité de l'Oumma et de la Sunna en Islam semblent montrer que le régime de vérité de l'Islam (quelle que soit l'époque) ne lui est pas extérieur, contrairement aux deux autres monothéismes... Tout cela est donc forcément problématique. Au demeurant, en termes marxistes classiques on peut toujours se rassurer en se disant que l'Islam est soluble dans la marchandise. Le burkini - ce costume de bain pétro-wahhabite assez ridicule - en est l'illustration.

    Bien à vous.

    PS : Jérôme, vous semblez, avec ces considérations sur le PCF et le lien social, sur une ligne politique de plus en plus proche de celle d'un Daeninckx. Je me souviens de ce qu'il disait sur le ciné-club du PC d'Aubervilliers,des choses assez émouvantes, en fait.

    RépondreSupprimer

ouverture du feu en position défavorable