jeudi 14 juillet 2016

Sauf si c'est eux qui écrivent les paroles

"Puis elle se retourna sur le ventre et, à un mouvement d'air qui agita les rideaux de la porte-fenêtre restée ouverte, je sentis quelque chose qui rôdait dans la pièce, autour de nous, et contre quoi je ne pouvais rien et n'avais sans doute jamais rien pu, depuis le début, même en venant ici."
Frédéric Berthet, Felicidad.
 

Une fois qu'on a compris qu'il est impossible d'échapper à Frédéric Berthet, finalement, les choses vont mieux. Le désastre en cours en deviendrait presque aimable. Et puis surtout, ça ne geint pas. Les vrais durs ne dansent pas, disait Norman Mailer. Sauf si c'est eux qui écrivent les paroles de la dernière chanson.

1 commentaire:

  1. "Les vrais durs ne dansent pas" était en réalité un phrase de Frank Costello, caïd de la mafia, que sa petite amie suppliait de danser avec lui, et qui ordonna à Rocky Marciano, champion du monde des poids lourds tout de même, de faire un tour sur la piste avec la gonzesse du "capo di tutti capi", "Va exercer ton jeu de jambes" avait dit le parrain. Après la valse, Costello laissa tomber: "Les vrais durs…"
    De la supériorité de la pègre sur les gros bras.

    RépondreSupprimer

ouverture du feu en position défavorable