mercredi 27 juillet 2016

Gooooood morning, Beyrouth!

"Comme je voudrais avoir une peau dure et cette magnifique couleur d'un vert sombre, une nudité décente, sans poils, comme la leur ! (Il écoute les barrissements.) Leurs chants ont du charme, un peu âpre, mais un charme certain ! Si je pouvais faire comme eux. (Il essaye de les imiter.) Ahh, ahh, brr ! Non, ça n'est pas ça ! Essayons encore, plus fort ! Ahh, ahh, brr ! Non, non, ce n'est pas ça, que c'est faible, comme cela manque de vigueur ! Je n'arrive pas à barrir. Je hurle seulement. Ahh, ahh, brr ! Les hurlements ne sont pas des barrissements : Comme j'ai mauvaise conscience, j'aurais du les suivre à temps. Trop tard maintenant ! Hélas, je suis un monstre, je suis un monstre. Hélas, jamais je ne deviendrai rhinocéros, jamais, jamais ! Je ne peux plus changer. Je voudrais bien, je voudrais tellement, mais je ne peux pas. Je ne peux plus me voir. J'ai trop honte ! (Il tourne le dos à la glace.) Comme je suis laid ! Malheur à celui qui veut conserver son originalité ! (Il a un brusque sursaut.) Eh bien tant pis ! Je me défendrai contre tout le monde ! Ma carabine, ma carabine ! (Il se retourne face au mur du fond où sont fixées les têtes des rhinocéros, tout en criant) Contre tout le monde, je me défendrai ! Je suis le dernier homme, je le resterai jusqu'au bout ! Je ne capitule pas !"
 
Ionesco, Rhinocéros.

3 commentaires:

  1. l'hyper capitalisme est une rhinocérite, l'islamisme aussi, une autre forme du virus, le même virus

    RépondreSupprimer
  2. Lequel ?
    dites moi vous qui avez l'air très au courant docteur. Et pas de formules toutes faites tirées d'un manuel d'agite-prop.
    Je suis sûr que vous savez quoi faire maintenant, avec ce simplisme béat des bien pensants.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le virus de la connerie grégaire

      Supprimer

ouverture du feu en position défavorable