jeudi 23 juin 2016

M.P

"Je fermerai les yeux et je serai heureux. Une caresse vaut mille images."
Maurice Pons (1927-2016)

3 commentaires:

  1. D'accord avec M.P. qu' une caresse vaut mille images :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le Rothko est beau, une image qui vaut une caresse...

      Supprimer
  2. Oui ce Rust and blue est beau (encore faudrait-il le voir dans ses dimensions réelles, Rothko peignait immense pour être "dedans" le tableau).
    Dans "L'Inaperçu" de Sylvie Germain, un personnage tombe en arrêt devant le "Orange and yellow" (pas nommé), en poster dans la chambre qu'il est venu fouiller :
    "Henri s'était approché du poster géant jusqu'à poser ses mains dessus. Il avait éprouvé une sensation étrange, comme si le jaune et l'orangé de l'image lui caressaient les paumes, irradiant doucement sous sa peau, innervant son cœur, fluant dans ses yeux. (...) Il avait caressé délicatement l'image comme s'il s'agissait d'un dos, d'un bras, d'un ventre de femme, d'une chevelure, d'une joue d'enfant, d'un torse de jeune homme, d'un rayon de soleil, de la peau d'un songe." (p.191, Albin Michel, 2008)

    RépondreSupprimer

ouverture du feu en position défavorable