jeudi 30 juin 2016

L'orange de Malte: on a connu pire comme matinée


Quand Jérôme Garcin, dans l'Obs, se souvient de votre premier roman, réédité vingt-six ans après, à la Thébaïde. On a connu pire, comme matinée...

2 commentaires:

  1. Ce n'est pas une raison pour acheter l'Obs mais je suis heureux pour vous et ce roman le mérite...
    Vous m'en voudrez peut être d'écrire que j'ai pensé à Ivre du vin perdu de Matzneff en le lisant. Même plaisir en tout cas.
    Ok, je sors.

    RépondreSupprimer
  2. J'adore fouiller dans les greniers

    https://www.youtube.com/watch?v=mw4caRmJh4Y

    http://feusurlequartiergeneral.blogspot.fr/2010/07/ketty-lester.html

    http://feusurlequartiergeneral.blogspot.fr/2011/03/franc-coeur.html

    http://feusurlequartiergeneral.blogspot.fr/2012/01/la-releve-du-hussard.html

    http://feusurlequartiergeneral.blogspot.fr/2013/06/blog-post.html

    http://feusurlequartiergeneral.blogspot.fr/2013/11/retour-lorange.html

    http://feusurlequartiergeneral.blogspot.fr/2016/02/lorange-de-malte-un-retour.html

    http://feusurlequartiergeneral.blogspot.fr/2016/02/lorange-de-malte-le-retour-aux-editions.html

    RépondreSupprimer

ouverture du feu en position défavorable