mercredi 18 mai 2016

Nasse

La "nasse policière" n'est pas seulement une tactique honteuse de maintien du désordre, c'est l'exacte métaphore de la vie qu'on nous fait mener partout, tout le temps, quand "le spectacle soumet les hommes vivants dans la mesure où l'économie les a totalement soumis." (GD)

17 commentaires:

  1. 91% des Français comprennent la police, 82% en ont une bonne image ! Une micro poignée de casseurs veut détruire la République, l'état de droit, ils se foutent pas mal de la loi el Khomri, instrumentalisent les gamins qui défilent et sont prêts à tuer, on l'a vu hier.

    RépondreSupprimer
  2. On appelle comment cinq types qui mettent sciemment le feu à une voiture avec deux êtres humains vivants dedans ? La dernière fois que j'ai vu ça, c'était un pilote jordanien dans une cage.
    On appelle comment un flic "grillé" (sic) qui sort de sa voiture et se prend en pleine face quatre coups de barre de fer par un type masqué, qui les encaisse juste en levant les bras, qui se maîtrise assez pour ne pas sortir son arme comme il en aurait légitimement le droit ? Un héros ordinaire. En face, j'appelle ça des assassins et des lâches.
    Les manifestants manifestent, je l'ai fait moi-même en mon temps, contre Devaquet.
    C'est vous dire mon grand âge. Nous n'avions pas ces casseurs à l'époque.
    Les casseurs ne manifestent pas. Il s'en fichent éperdument. Savent-ils même ce qu'est la loi el khomri ? Même pas. Ils profitent d'une faiblesse du pouvoir en place en espérant... en espérant quoi ? Le grand soir ?? La révolution ? Eux ?
    Ils ne sont pas mille en France !
    Je suis Vendéen et le jour venu c'est contre les ZAD que je voterai et nous serons des milliers qui n'avions pas d'avis particulier sur l'aéroport, qui ne pensions même pas voter pour tout dire, mais qui ne supportons plus la violence des voyous qui y prolifèrent.

    RépondreSupprimer
  3. Moi non plus je n'approuve pas ce genre de comportement qui auraient pu laisser veufs veuves et orphelins.
    Mais avouez qu'elle arrive au bon moment la vidéo et qu'elle se diffuse bien.
    La stratégie du pouvoir est d'asticoter les veilleurs de toutes sortes pour recourir à la violence physique et légitimer cette violence.
    J'aurais aimé que le petit merdeux se prenne une matraque sur le coin de la gueule et un coup de pied dans son cul d'apprenti Raymond la science. Mais je n'oublie pas que le pouvoir aussi mérite sa branlée. Hélas c'est lui qui est au bout du fusil.

    RépondreSupprimer
  4. Ce que j'au vu m'a écoeurée, à vomir; la violence policière OK, on connaît, elle existe depuis que la police existe; je ne vais pas évoquer ici de vieux souvenirs (bien avant les manifs anti- Devaquet); une chose est de se chicorer avec les nervis du Gud ou de balancer des pavetons sur des types carapaçonnés et armés jusqu'aux dents et une autre est de foutre le feu à une bagnole dans le but de faire brûler vifs ses occupants; de la barbarie pure et simple;
    des "antifas"? des petits trous du cul de fils de bourges qui se prennent pour des héros révolutionnaires; les idiots utiles d'un gouvernement aux abois qui saute sur l'occasion pour renforcer la répression contre un mouvement qui prend de l'ampleur, pour prolonger l'état d'urgence et attenter aux libertés publiques;
    Clément Méric et Rémi Fraysse ne méritaient pas ça.

    RépondreSupprimer
  5. Oui idiots utiles, c'est la première chose que j'ai pensée. Et grands adeptes du spectaculaire, Debord serait content.
    Contrairement au Singe vert, je suis persuadé que les veilleurs ou les manifestants n'ont strictement rien à voir avec les barbares. Ceux là, ils les prennent en otage et le pouvoir n'a pas besoin de les "asticoter", ils sont violents avant la première riposte policière, ils ne viennent que pour casser du flic, rien d'autre ne les intéresse et sûrement pas la loi el khomri.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le Singe Vert ne pense pas que tout manifestant soit un casseur. Il pense que tout casseur est un manifestant. Le Singe Vert récuse l'appellation de casseur. S'il y a 15 ou 10 ans, il y avait bien des casseurs qui se faisaient des vitrines. Aujourd'hui, les violents sont ces groupuscules qui pensent que lyncher du flic change la vie. Le flic n'est qu'un instrument, un outil. Et s'en prendre à eux, c'est contester au pouvoir le monopole de la violence physique sans s'arroger de droit à la concurrence dans le domaine de la communication politique.
      Le Singe Vert pense qu'il est plus facile de détruire que de construire, de tuer que de donner la vie. Il pense que l'économie mondiale capitaliste est un mal destructeur mais il demeure persuadé que les actes des petits culs-blancs-maman-le-flic-m'a-fait-bobo sont de l'ordre de la catharsis plus que de la réflexion construite autour d'une idée d'un avenir meilleur.

      Supprimer
  6. Mais est-ce qu'on est sûrs de qui a fait quoi dans cette histoire?

    Parce que par exemple, j'ai entendu à la radio qu'ils avaient arrêté des mecs qui avaient mis de la mousse dans le métro pour empêcher le métro de fonctionner alors qu'en fait, ils avaient (ou voulaient) niquer les bornes d'accès pour que ce soit gratuit pour les voyageurs (https://lundi.am/Des-militants-vises-par-une-enquete-pour-association-de-malfaiteurs). Ce qui n'est quand même pas tout à fait la même chose (moi qui voudrais saboter les hauts-parleurs de la ligne 1 à Paris qui te répètent 4 fois par trajet que tu dois faire gaffe aux pickpockets, putain, ça risque 7 ans de taule une affaire pareille).

    Personnellement, j'ai du mal à croire que des militants antifa foutent le feu à une bagnole de flics avec des flics dedans, en laissant une pancarte avec marqué poulets rôtis prix libre dessus et qui reste juste à côté, comme ça, comme par hasard, comme si c'était prémédité, alors que dans le même temps, le truc est annoncé comme un acte spontané du fait que la bagnole de flics était coincée dans la circulation. Chais pas, j'reste sceptique.

    Les antifa ont d'autres chats à fouetter, en l'occurrence, des fachos (et j'ai jamais entendu qu'ils leur mettent le feu dessus, ils leur tapent sur la gueule, ce qui est beaucoup plus courageux). Et j'ai jamais entendu qu'ils fouettaient des chats.

    En tout cas, une chose est sûre, la majorité des Français n'en a rien à carrer de la loi travail, et la situation n'est pas prête de s'améliorer. Les EPAD ont de beaux jours devant eux. La violence et la misère aussi. Florence


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous avez des yeux pour voir ? Vous avez vu la bouteille balancée dans la voiture, l'adjoint de sécurité qui tripote son flingue pendant que les flammes sont pas loin , il le range, il sort et là l'autre furieux lui assène quatre coups de barres de fer volées à une boutique du coin... Alors je ne sais ce qu'il vous faut. Des aveux signés des frères Bernanos ? Pour le moment je n'ai pas vu beaucoup d'actes courageux des antifa dans ces manifs, ils s'en prennent à des flics isolés ou de loin à coups de projectiles, en combat singulier, c'est barre de fer contre mec qui n'utilise pas son arme...
      Ce qui est sûr c'est que cette vidéo a cramé les casseurs. Et je ne donne pas cher des nuits debout. De quoi ils parlent les vrais gens ? De l'essence et de rien d'autre. Ce que fait la CGT risque de lui coûter cher.

      Supprimer
  7. Salutations respectueuses,
    Les commentaires ci-dessus me font réagir. Je crois qu'il est urgent de retrouver son cerveau face à l'avalanche d'images, souvent contradictoires, et au storytelling gouvernemental. Je ne cautionne pas la violence lorsqu'elle n'a pas un but défensif et je préfère les gardiens de la paix aux forces de l'ordre. Quant aux zadistes, je soutiens leur combat, même si leurs méthodes peuvent paraître rudes. Et, je me souviens que la prise de la Bastille n'a pas été une partie de plaisir.
    Amusez-vous bien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. rassurez-vous mon cerveau je ne l'ai pas perdu...pas encore; je soutiens aussi le combat des zadistes mais entre des "méthodes rudes" et ça, il y a de la marge; "la prise de la Bastille"et les manifs actuelles, "il est urgent de retrouver son cerveau"non?

      Supprimer
  8. Bonne séquence la voiture.
    Les flics au top, le Lumpen pas si crétin quand il lui faut apprendre le script et on sent bien l'influence de Cannes avec la naissance du héros Kévin, j'en ai presque chialé, ça m'a rappelé Karaté kid.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. vous savez combien ça gagne par mois un adjoint de sécurité?
      démagogie partout, lutte des classes nulle part!

      Supprimer
  9. Honte aux barbares qui ont souillé tout ce qu'ils ont touché, bravo à ce jeune policier au sang-froid exemplaire qui n'a pas cédé à la provocation stupide, honte à la CGT et son affiche infecte dont le service d'ordre débordé est allé se réfugier derrière ces flics qu'ils dénonçaient peu avant. Heureusement qu'ils ont le dos large.

    RépondreSupprimer
  10. Je me demande pourquoi et comment la police semble débordée. Je n'oublie pas différents témoignages de policiers disant qu'ils ont reçu l'ordre par deux fois (et sans doute davantage), de ne pas interpeller des "casseurs dangereux".
    Ce qu'observent certains sociologues CNRS, c'est la nouveauté qu'est "la stratégie de la tension", orchestrée par notre exécutif : "Ce sont désormais les CRS qui ouvrent les manifestations, du jamais vu en France. Auparavant, on était dans du maintien de l'ordre à distance..."
    Je pense que les policiers (qui souffrent, on souffrirait à moins) sont instrumentalisés. L'exécutif veut détourner des questions de fond, affaiblir le mouvement, jeter le discrédit sur les opposants à la loi El Khomri. Messieurs Hollande et Cazeneuve se sont fait un plaisir d'envoyer "un message clair de soutien à l'ensemble des forces de police dans un contexte difficile".
    Les députés Marion Maréchal-Le Pen (FN) et Eric Ciotti (LR), présents à la manifestation policière, jouent la surenchère sur les questions sécuritaires devant les caméras des chaînes d'info en continu...

    RépondreSupprimer
  11. C'est vrai, j'étais la semaine dernière à la manif et la tête de cortège avait devant elle, je sais pas, un truc comme deux-cents CRS face à elle et qui donnaient le rythme de l'avancée: c'est-à-dire qu'ils marchaient à reculons et les autres (la manif) avançaient, nez à nez. C'était très étrange. Jamais vu auparavant (enfin avant cette année, j'entends).

    RépondreSupprimer
  12. Compagnie républicaine, de sécu, de sécucu, de sécurité..

    https://www.youtube.com/watch?v=FkYbEn4jbqI

    RépondreSupprimer
  13. 26 mai= des bavures partout, des flics aux ordres qui font saigner, des images à foison, des preuves partout.Coup de matraques sur des femmes, des ado. Un mec encore à l'hosto...
    Des civils droitards en voiture ou camion, qui percutent, écrasent des syndiqués, et pas qu'un ...

    Mais? Ou qu'c'est qu'elles sont les petites brèles qui pleuraient au sujet l'affaire de l'académicien raciste insulté ? Ou qu'c'est qu'elles sont?

    RépondreSupprimer

ouverture du feu en position défavorable