lundi 16 mai 2016

Grandes vacances?

"Tu te rappelles quand tu étais enfant et que tu souhaitais, le dimanche soir,  qu'un événement imprévu comme une chute de neige exceptionnelle ou une tempête catastrophique t'empêche d'aller à l'école parce qu'il y avait un contrôle de maths? Eh bien,  je suis à cinquante piges et des poussières dans cet état d'esprit exactement: je voudrais que les grèves à venir cette semaine aient des proportions telles que toutes mes préoccupations et autres obligations soient suspendues, que cette société qui ressemble à un contrôle de maths s'effondre et laisse place à ces grandes vacances inespérées qu'on appelle les révolutions. "
(wip)

2 commentaires:

  1. Le grand soir ?
    C'est une telle chienlit...
    Hélas, c'est comme au foot, on court derrière et, à la fin, il n'y aura qu'un vainqueur, celui qui compte les points tranquillement.

    RépondreSupprimer
  2. Les révolutions sont faites par les pauvres. Les Vénézuéliens par exemple. je ne serais pas étonné qu'ils virent à coup de pied dans le cul leur chavéziste.
    Les Français sont gavés alors la révolution, vous pourrez l'attendre longtemps.
    ça ne les empêchera de descendre encore plus bas, toujours plus bas dans la médiocrité.

    RépondreSupprimer

ouverture du feu en position défavorable