samedi 16 avril 2016

Mieux vaut tard que jamais...

Gébé, l'An 01, 1972
....et accessoirement réfléchir à partir de quelle époque "utopiste" est devenu un synonyme pour "totalitaire".  Ou "benêt" dans le meilleur des cas. 
Je dirais les années 80-90, entre la naissance de la Nouvelle Philosophie qui n'était ni nouvelle ni philosophique, le Vive la crise présenté par le sinistre Yves Montand converti au reaganisme et le moment où le tennisman François Furet écrivit Le passé d'une illusion, interdisant dans un terrorisme intellectuel de la plus pure eau toute pensée cherchant à remettre en question le réel, ou plutôt la construction idéologique appelée fallacieusement de cette manière.




12 commentaires:

  1. Je me doutais que vous vous jetteriez sur "nuit debout" comme un mort de faim sur un vieux brouet cuit et recuit. Vous savez pourtant certainement que ce n'est qu'une illusion petite-bourgeoise de plus dont sont absentes les couches populaires sans lesquelles on ne fera rien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et moi je me doutais de l'habituelle réaction ananoyme et droitarde masquée qui tente si maladroitement de se faire passer pour du marxisme oldschool. Qui est ce "on" dans "on" ne fera rien? Vous êtes de gauche, membre du PCF. Ca m'étonnerait, ça sent plutôt le soralo-lepénisme pour tout dire...

      Supprimer
    2. "Une conception historico-politique scolastique et académique est la conception selon laquelle n'a de réalité et de dignité que le mouvement qui est conscient à cent pour cent, et qui, même, est déterminé par un plan minutieusement tracé à l'avance... Mais la réalité est riche des combinaisons les plus bizarres et c'est le théoricien qui doit, dans cette bizarrerie, retrouver la preuve de sa théorie...et ce n'est pas, au contraire, la réalité qui doit se présenter selon le schéma abstrait".
      Antonio Gramsci (Q.XX.)
      Mais vous n'êtes même pas un "théoricien", vous êtes du genre revenu de tout sans être jamais allé nulle part.

      Supprimer
  2. J'entendais tout à l'heure, dans l'émission "C'est politique" sur la 5, Attali dire à un étudiant en droit, participant de Nuit debout, "qu'il n'y avait que deux voies : le Marché ou le Plan façon Corée du Nord". J'ai admiré le calme de l'étudiant.

    Beaucoup apprécié votre article lu hier sur Causeur.fr, "Macron : le prendre au sérieux avant qu'il ne soit trop tard". J'ai été scotchée par la fulgurance de l'analyse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui, l'analyse est brillante mais au fond je crois que Macron qui n'est que l'homme de paille de Hollande pour neutraliser Valls, aura la fortune politique d'un JJSS...au mieux!

      Supprimer
    2. Vous êtes bien indulgente, Michèle. Et je vous trouve bien optimiste, elise. :)

      Supprimer
  3. Tout le monde confond "réel" et "réalité", c'est désespérant ; pire que ceux qui disent "une" kalashnikov...

    RépondreSupprimer
  4. Entre les bourgeois, les fonctionnaires planqués payés par la masse, les petits théoriciens de la révolution, les cathos intégristes, les sionnards, les politiciens de tout bords, les larbins...
    Nuitdebout fait vomir tout les cons. Merci à eux d'exister !

    RépondreSupprimer
  5. Stalinien islamo-gauchiste adepte de la corde à lyncher, ou petit bourgeois désaxés sans l'appui des classes populaires, la vocifération des trous du cul, c'est un peu le masque de Janus.


    RépondreSupprimer
  6. Peu importe l'origine social des Ocuppy République.
    Ce qui demeure intéressant c'est le côté spontané du mouvement. Je sais que le mouvement des veilleurs ne recrute pas les suffrages de notre hôte mais il n'en demeure pas moins que les deux mouvements présentent la même spontanéité ... Ici on spontane, pouvait on lire sur les murs en 68. Il est rassurant de voir qu'on spontane de plus en plus contre l'ordre libéral qu'il soit sociétal ou économique, ce qui revient finalement au même.

    Il est vrai que cette contestation du système est voué à un échec momentané. Mais au moins, en fouillant un peu, lambda peut voir qu'il existe une spontanéité politique coexistant avec la nullité parlementarogouvernementale actuelle. Hélas, c'est côté nullité que le barycentre se situe. Macron seul a plus de capacité destructive qu'une manifestation.
    Sarkozy avait parfaitement raison : aujourd'hui, lorsqu'il y a une grève, plus personne ne s'en aperçoit.

    Donc, il faut inventer d'autres façons de s'exprimer visant non à détruire mais à quitter l'ordre libéral. Ces embryons de début d'idée dans leur diversité (crachats intégristes cohabitant avec d'autres plus intelligents) nous montre que le monde peut être réenchanter si les réenchanteurs le volent à ceux qui nous l'ont volé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas mieux, cher primate viride et merci de votre si ancienne présence

      Supprimer

ouverture du feu en position défavorable