vendredi 18 mars 2016

Chez Julien Gracq


 Depuis presque une semaine, à Saint-Florent-le-Vieil, entre Anjou et Bretagne, en résidence d'écriture pour écrire et rêver dans la Chambre des cartes.




Tu regardes le soleil se lever sur la Loire, l'île Batailleuse, les toits de Saint-Florent. Tu penses à ces dernières années, où tu as sillonné la France de part en part, entre résidences, festivals, salons et rencontres. Tu sais désormais l'incroyable et calme beauté de ton pays. Et tu sais aussi qu'il n'y aura pas de réconciliation possible avec ceux qui l'ont rendu tellement malheureux, pour aller vite les tenants presque psychotiques du libéralisme.
Voilà pourquoi tu mourras communiste, le coeur rouge, la rage au ventre, l'espérance au corps.
Pour le reflet profond du matin sur un toit de tuiles, pour le clocher d'une abbatiale dans le bleu, pour un gamin avec un cartable sur le dos dans une ruelle qui va vers le fleuve.