jeudi 24 mars 2016

Belgique: ceci n'est pas une pipe

Je lis un peu partout des articles ou des propos d'hommes politiques assez méprisants voire insultants sur la Belgique qui serait un trou noir sécuritaire, qui serait naïve et communautarisée,  qui serait la matrice du djihadisme européen. 
Moi, je voudrais juste faire remarquer que leur police, au moins, est capable de prendre vivant le salopard en chef et qu'elle ne tabasse pas les lycéens de 15 ans quand ils manifestent contre une loi, à croire que s'opposer au néolibéralisme est aussi grave que promouvoir le djihad dans la France de Hollande et de Valls. On remarquera également que les nerfs démocratiques des Belges sont plus solides que les nôtres puisque l'extrême droite, au moins à Bruxelles et en Wallonie est inexistante alors que chez nous les vautours de l'islamophobie qui est, in fine, le faux-nez d'un vieux racisme antibougnoule, n'ont pas attendu le bilan exact des victimes pour, comme Ménard aimable champion de l'abjection et de la nullité intellectuelle en la matière,  se lancer dans la course à la récupération la plus éhontée, jouant plus ou moins consciemment en bon semi-idiots utiles, le jeu de Daesh qui ne souhaite qu'une chose: une guerre ethnico-religieuse chez nous, et vite.
On remarquera encore que les ministres belges concernés au premier chef dans cette horreur, le ministre de l'Intérieur et celui de la Justice, ont présenté leur démission ce qui n'a pas effleuré un Cazeneuve ou une Taubira au lendemain du 13 novembre. Mais il est vrai que Cazeneuve ayant déjà lâché les chiens sur le barrage de Sivens, ce qui avait provoqué la mort de Rémi Fraisse, 21 ans, ne s'était déjà pas plus senti responsable que ça des consignes de "fermeté" qu'il avait données à la gendarmerie en octobre 2014.
J'en profite pour saluer les camarades du PTB (Parti du Travail Belge) dont les analyses de la situation sont comme d!habitude impeccables de pertinence.
Vive la Belgique et ne croyez pas les bobards, comme le génial Magritte qui sait que ceci n'est pas une pipe.
Ceci est l'interception d'un dangereux djihadiste de 15 ans manifestant ce 24 mars contre la loi El Khomri.