dimanche 14 février 2016

Propos comme ça, 33

Pauvre, si tu veux que la droite te plaigne et ne te traite pas d'assisté, une seule solution. Installe un camp de migrants près de chez toi et là tu verras comment ils vont t'entourer de leur tendre sollicitude.
Sinon, crève, feignasse.

Si tu as un RSA chez Wauquiez ou dans le Haut-Rhin, tu es un assisté et tu devrais faire du bénévolat, salaud de pauvre.
Si tu as un RSA à Calais, que tu milites chez les néo-nazis et que tu sors un flingue contre les migrants, tu es un français excédé.
Toi aussi, apprends la logique sarkolepéniste.

En tant que communiste, j'ai avalé bien des couleuvres. Mais rien de commun avec ce que doit ressentir un militant écolo en voyant entrer Cosse dans un gouvernement qui fait voter la déchéance de la nationalité et maintient l'aéroport de NDLL. Même du temps de Hue, c'est dire.

Cour des Comptes. Un facteur qui rentre chez lui sa tournée terminée génère de la sous activité et coûte cher. Sinon l'évasion fiscale, ça va. Didier Migaud, bien que chauve, sera tondu à la Libération. Et sera postier le jour avant de rentrer au goulag le soir. Une fois sa tournée terminée.

Prison ferme pour trois manifestants opposés à NDDL. Il vaut mieux, en France, être un vieux général factieux et raciste qui veut casser du migrant et en plus se défile au dernier moment à la tête de pauvres choux en pleine panique identitaire qu'un manifestant qui se bat contre le capitalisme saccageur en phase terminale et qui essaie d'inventer un autre mode de vie, au passage.

En ces temps de réarmement moral, se rappeler de l'ancien combattant Louis Aragon, dans Le Traité du Style (1928)