dimanche 17 janvier 2016

Prostituée zombie russe

-Tu sais pourquoi j'aime le "mauvais genre"?
-Non.
-Parce que tu peux lire des phrases où tu vois que le type a eu autant de plaisir à les écrire que tu as à les lire, des phrases qui, hors contexte, sont des morceaux de poésie pure. Les Surréalistes avaient bien vu ça avec Fantômas. Ou Cendrars avec Gustave Lerouge.
-Un exemple?
- "Je me suis souvent demandé comment je mourrais, mais jamais je ne m'étais imaginé que ce serait une prostituée zombie russe qui aurait ma peau."

1 commentaire:

ouverture du feu en position défavorable