mardi 5 janvier 2016

Pas là

"Je suppose qu'il me suffit de me retrouver au milieu de beaucoup de monde pour tourner soudain la tête et m'apercevoir que quelqu'un manque, que quelqu'un n'est pas là. Je dis cela car j'ai parfois la même impression dans des cocktails, des réunions, des soirées nombreuses, au milieu des vestes blanches ou noires, et des robes de couleur. Oui, je me retourne brusquement, avec retard, et c'est cette absence que je peux presque arriver à suivre, de groupe en groupe, du regard."
Frédéric Berthet, "Pas là" in Felicidad

C'est peut-être ça, la littérature: quelque chose d'irréductible à toute adaptation,  quelque chose qui ne pouvait passer que par des mots, des phrases, soudain miraculeusement agencés. Et tout le reste, précisément, n'est pas littérature. Evidemment, à la fois enchantement durable et légère sensation de découragement à essayer d'écrire après ça.

2 commentaires:

  1. Et c'est merveille de vous lire tous deux ; enfin, pour lui c'est seulement encore la citation que vous donnez, mais depuis ceci:
    http://feusurlequartiergeneral.blogspot.fr/2015/12/une-resolution-2016.html
    on cherche résolument à se procurer ses livres.

    RépondreSupprimer
  2. C'est un peu comme on travaillerait le bois : lis, et rature !

    RépondreSupprimer

ouverture du feu en position défavorable