vendredi 29 janvier 2016

Jacques Rivette

Rivette n'était pas le cinéaste préféré de Ludovine de la Rochère. En revanche pour ceux qui comme moi aiment surtout les films SM de bonnes soeurs lesbiennes mais veulent passer pour des cinéphiles avisés, La Religieuse de Rivette -interdite en son temps par la censure pompidolienne aiguillée par les ancêtres de la manif pour tous-, c'est de la balle,  grave.
Avec Anna Karina. En plus.
Sinon, Godard doit se sentir seul.

4 commentaires:

  1. Je me souviens de l'article de Godard paru dans le Nouvel Obs, que l'un de nous avait apporté au lycée, adressé au Ministre de "la Kultur"; un film à l'esthétique très japonaise, un pinku-eiga pour amateur de SM déguisé en cinéphile avisé :)

    RépondreSupprimer
  2. Il y a les petits bourgeois cathos moralisateurs et il y a également ceux qui ont couronné "Théorème" quand il est sorti.
    Y.

    RépondreSupprimer
  3. Le seul film de Rivette qui vaille le coup dans sa bien désolante production, c'est "Paris nous appartient", métaphore du complot généralisé, et de la paranoïa qui s'ensuit, certes critiquable, mais si légitime, au regard de l'époque. Le reste ne vaut pas tripette.

    RépondreSupprimer
  4. Gentlemen,
    vous faites une erreur grossière.
    Ludovine, appartenant à une vieille famille aristocratique, partage en horreur avec les communistes les petits bourgeois...
    Merci de ne pas l'accabler de critiques éculées sur le mariage, la tradition, le catholicisme, etc. N'oubliez pas que le PC a été un ardent défenseur de la famille pour ce qu'elle avait de mieux...
    Quant à vous l'excellent Jérôme Leroy, pensez un instant aux conséquences du mariage pour tous : marchandisation du vivant, réduction des enfants à l'état de marchandise avec la GPA, moche non ? Décidément tout se perd...
    Allez, poursuivez votre révolution de salon !
    On ne vous en veut pas, on continuera de vous lire.
    Mais je vous imaginais plus "Chats bottés", à la Fajardie, défenseur des gosses, des femmes qui vendent leur maternité - l'horreur quoi...
    Amicalement,
    E

    RépondreSupprimer

ouverture du feu en position défavorable