jeudi 3 décembre 2015

Doo wop

Le velours somnifère
la machine à remonter le temps
le lin sur la peau:
doo wop.
 

3 commentaires:

  1. Les jolies Ronnettes ... Ca faisait longtemps !
    En ces périodes sombres de notre histoire, cela fait du bien de regoûter à la légèreté des sixties ... Finalement, même cet abominable Spector parait sympathique au regard du concert des nains de la pensée au pouvoir.
    On parle de déchéance de la nationalité possible pour les ceusses qui auraient eu le mauvais goût d'en avoir plusieurs ... Titine fait mine de se poser des questions juridiques ... Bordel ! Et le principe d'égalité ? C'est pas un PGD, un PFLR ?
    Le socialo n'est jamais sincère. Jamais ! Il porte le nom de ce qu'il abhorre : le social !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, mon Singe, on est pas très bien barrés. Ca n'a jamais été brillant, depuis le début de ce blogue, mais là... J'aime bien vous savoir dans les parages, vous savez?

      Supprimer
    2. Merci. Je suis toujours dans les parages. Même sans écrire.

      Supprimer

ouverture du feu en position défavorable