mardi 17 novembre 2015

La fin du film


De toute manière, "les derniers civils", comme disait Glaeser, dont je fais partie, nous avons perdu la partie depuis longtemps. Je ne vois plus trop quelle est est notre place dans ce monde-là où on dit guerre tous les trois mots comme si les guerres avaient jamais réglé quoi que ce soit. Surtout une "guerre au terrorisme", aberration néoconservatrice qui nous a conduits là où nous en sommes.  
Je suis fatigué comme un spectateur qui connaît déjà la fin du film.