mercredi 11 novembre 2015

Glucksmann


André Glucksmann est un anticommuniste mort et moi je suis un communiste vivant. 
J'ai gagné, mec. 
C'est provisoire, mais j'ai gagné.

Et pour lire quelque chose d'irréfutable sur le sinistre bonhomme, on va chez Serge Q., plus que jamais mon ami.

3 commentaires:

  1. Tous ces hommages , toutes ces pleureuses! sinistre bonhomme, oui!

    RépondreSupprimer
  2. Glucksmann, alterego de Wolfowitz ... Au moins Wolfo avait abandonné la coiffure de Mireille Mathieu.
    Un failli de l'anarcho fascisme ce Glucksmann.

    RépondreSupprimer
  3. Le communisme girouette et purgesque du salonnard Jérôme Leroy quand il veut nous refiler un Glucksmann contre un Pasolini.

    RépondreSupprimer

ouverture du feu en position défavorable