lundi 23 novembre 2015

Etat de siège: Brussels experiment

Alors que Bruxelles, ma belle, entame son quatrième jour d'état de siège, on ne peut s'empêcher de penser, devant ce qui pourrait très bien être aussi une expérience grandeur nature de domestication de toute une population dans une démocratie made in 2015, à Guy Debord dans ses Commentaires sur la société du spectacle qui datent de 1988:
 "Cette démocratie si parfaite fabrique elle-même son inconcevable ennemi, le terrorisme. Elle veut, en effet, être jugée sur ses ennemis plutôt que sur ses résultats. L’histoire du terrorisme est écrite par l’État ; elle est donc éducative. Les populations spectatrices ne peuvent certes pas tout savoir du terrorisme, mais elles peuvent toujours en savoir assez pour être persuadées que, par rapport à ce terrorisme, tout le reste devra leur sembler plutôt acceptable, en tout cas plus rationnel et plus démocratique."